Partagez | .
 

 |FLASHBACK| The Tempest - August Booth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carnet de Bord
► CAMP: Mal...
► PERSONNAGE: Will Scarlet
► EMPLOI: Touriste, voleur ?
Joueur ● KNAVE OF HEARTS

₪ Messages :
71
₪ Je suis actuellement :
  • à Wonderland
₪ Coeur :
Dans ma poitrine, je crois...

MessageSujet: |FLASHBACK| The Tempest - August Booth   Mer 8 Oct - 11:15



Une tempête se préparait à Storybrooke. Will l'aurait su, s'il ne s'était pas empressé d'éviter les quelques habitants de la ville qui se trouvaient près du pas de sa porte. Au Granny's, les avis divergeaient. L'un disait qu'il ne pleuvrait pas, que le ciel était simplement chargé à cause de la saison. Un autre affirmait avec certitude que l'orage n'allait pas tarder et que la pluie tomberait en averse. Trop occupé à manger ses lasagnes, Will n'écoutait que d'une oreille. Ce n'était pas la première fois que les habitants spéculaient sur le temps à venir. Le serveur du Rabbit Hole avait d'autres préoccupations. Il ne cessait de rêver d'une femme dont-il n'arrivait pas à bien distinguer les traits du visage. Elle était blonde, c'était certain. Mais ensuite ? Tout était flou. Et depuis quand Will s'intéressait de près à ses rêves ? Ils n'étaient que mélange de réalité et d'imagination. Mais cette femme... peut-être l'avait-il déjà croisé en ville ? Peut-être même sans s'en rendre compte. Voilà pourquoi son visage n'apparaissait pas clairement dans ses songes. Ce devait être la seule explication.

Will n'entendit pas Granny lui demander s'il voulait une part de gâteau ou un café. Le garçon se leva directement, déposa un billet sur le comptoir et sortit rapidement. Granny, elle, resta un moment immobile avant de secouer la tête et de prendre l'argent. Will n'était pas dans son état normal. Il ne comprenait même pas pourquoi il agissait ainsi. Il n'avait pas trop bu, la veille. Ou alors, si. Il ne savait plus trop. Il était comme ensorcelé. Il avait besoin de marcher jusqu'à la forêt pour méditer un peu. En passant, il croisa Emma Swan qui parlait avec le Maire d'un étranger qui avait débarqué en ville. L'oreille de Will fut attentive un bref instant, avant qu'il ne s'éloigne trop pour distinguer la conversation. Au moment où il s'apprêtait à prendre le chemin vers la forêt, Leroy l'arrêta dans son élan. Il n'était pas prudent de s'éloigner par ce temps. Will leva alors les yeux et remarqua les nuages noirs. En effet... quelle idée. Il soupira alors, secoua la tête et retourna sur ses pas.

Quelques heures plus tard, Will était accoudé au comptoir du Rabbit Hole, où il attendait les premiers clients pour servir des verres. Devant lui se trouvait un carnet et il essayait tant bien que mal de dessiner la femme de ses rêves. Malheureusement, sans la voir distinctement, ses coups de crayon de donnaient rien. Will leva les yeux lorsqu'un homme s'installa face à lui. Le fameux inconnu dont tout le monde parlait. Il n'avait pas l'air bien méchant, même s'il était le premier visiteur à s'arrêter dans ce trou paumé. « Je vous sers quelque chose ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net

Carnet de Bord
► CAMP: Le Bien
► PERSONNAGE:
► EMPLOI:
Joueur ● PINNOCHIO

₪ Messages :
23
₪ Je suis actuellement :
  • à Storybrooke

MessageSujet: Re: |FLASHBACK| The Tempest - August Booth   Jeu 16 Oct - 0:06



August déplia la jambe et donna un coup de pied dans la béquille de la moto. Il prolongea son geste et laissa précautionneusement retomber son talon sur le sol. August attrapa la clé du contact entre son pouce et son index et arrêta le moteur. La moto ronronna quelques instants encore, jusqu’à ce que les tremblements de la carrosserie cessent une fois pour toute. August enjamba le siège et se releva. Il pinça la sangle de son casque pour le détacher et le rangea sous le siège, dont il verrouilla le coffre. August réajusta sa veste en cuir noire sur ses épaules. Il frotta son index sur l’arrête de son nez. L’humidité et la moiteur qui pesait dans l’air agressaient ses sinus. Le vent qui se levait était capricieux et nourrissait cet inconfort. August haussa les sourcils sur son front et leva des yeux ennuyés en direction du ciel. Le temps était grisâtre et lourd. Un orage menaçait la ville de Storybrook, cela ne faisait aucun doute. Déprimant, pensa August.

August soupira fortement avant d'entreprendre aller manger chez Granny’s. Il mit un pied devant l’autre d’un air boudeur et poussa la porte d’entrée avec une certaine nonchalance. La petite clochette tinta clair et fort sur son passage. Comme il était d’une humeur maussade, il ne salua aucun des clients qui se trouvaient déjà sur place. August se dirigea tout droit vers le premier tabouret de bar sur lequel son regard se posa. Il entreprit de se libérer de son manteau mais la veste en cuir glissa difficilement de ses bras. En y faisait plus attention, August remarqua qu'elle suintait et que la forme générale de la veste formait des plis grossiers et peu naturels. C’était pour August un constat tout à fait désagréable. Sans doute était-ce à cause de l’humidité dans l’air.
Pendant qu’il se déshabillait, August commanda un café serré sans sucre. Pour une météo décevante, une boisson décevante, pensa-t-il. August tournait le dos à la baie vitrée. Il toisait le comptoir d’un œil insipide. Il observa passivement la maîtresse des lieux qui préparait sa commande. La machine à café produisit une fumée épaisse qui avait l’odeur âcre des grains moulus. Le son du broyeur camouflait les voix des clients. August secoua la tête. Des client qui ne sont en réalité que les figurants de leur propre histoire, des marionnettes, pensa August.

August récupéra la tasse de café qu'on lui tendait et la porta immédiatement à sa bouche. Mais son tabouret trembla, ce qui renversa assez de café sur la manche de sa chemise pour l’ébouillanter. August siffla vivement pour exprimer son mécontentement et leva les yeux au ciel. Il écarta les bras pour éloigner la tasse de café le plus loin possible de lui. A cet instant, son attention fut néanmoins détournée de l'objet de sa contrariété pour se diriger vers un client en mouvement. C’était un homme qui a première vue avait moins de trente ans. Ce dernier, qui était en train de quitter la cafétéria, lui parut visiblement mécontent. August fixa l'inconnu et observa la porte battante se refermer dans son dos. Il haussa les épaules et entreprit de finir son café. Il n'est pas si mauvais, ce café, pensa August. A dire vrai, je le trouve même très bon.

Quelques temps plus tard, après avoir arpenté les rues sans trop savoir ce qu'il faisait, August quitta la devanture de la boutique de M. Gold pour aller prendre un verre. Sa journée lui semblait perdue. En effet, August n'avait pas convaincu Emma de l'écouter plus que les jours précédents, et l'Opération Cobra de Henri lui semblait désormais compromise. Sur la déroute, August avait erré dans Storybrook. Il était passé plusieurs fois devant l'atelier de Marco mais sans aucune intention d'y entrer ou bien d'aller parler au vieil homme...
August en était là quand il roula jusque devant le Rabbit's Hole.
Il vérifia simplement que la moto soit bien visible depuis la place qu’il avait choisi. Il s'assit, ôta sa veste, retroussa ses manches en haut de ses coudes. August jeta un regard par-dessus sont épaule et constata que la pluie frappait les fenêtres. L'humidité perlait sous la forme de petites goutes d'eau qui humectaient les vitres. Les cliquetis de l'eau contrastaient avec le silence qui régnait en ce lieu.

August inspecta ce qui se trouvait autour de lui. Ses yeux se posèrent rapidement sur le serveur. Ce dernier était plongé la réalisation d'un dessin. Cela éveilla la curiosité d'August. Il observa attentivement ce qui était le portrait d’une femme dessiné au crayon. August fut interpelé par la nature saisissante de ce portrait.

– Si je peux me permettre, vous avez un sacré coup de crayon, dit August. Ce portrait est magnifique. C’est une amie à vous ?

« Je vous sers quelque chose ? » L’interrompit le serveur.

August grimaça. Ou bien le serveur ne l’avait pas entendu, ou bien il venait de l’ignorer en toute bonne conscience. Néanmoins, August n’éprouva pas le besoin de répéter sa phrase et décida de passer à autre chose.

– Une vodka. Avec un citron vert.

Il croisa les mains sur le comptoir et regarda autour de lui. Il n’y avait pas d’autres clients. August se retrouvait donc en tête à tête avec le serveur rêveur. L’expression de son visage se détendit quelque peu et le visage d'August retrouva ses traits normaux. August entrouvrit la bouche et se lécha les dents. Il inspira profondément et reprit l’initiative de discuter avec le barman.

– Pardon, mais je pense que je ne me suis pas présenté de la bonne manière.

August souleva les genoux et pencha légèrement le torse au-dessus du comptoir. Il déplia le coude et proposa une poignée de main au jeune homme. Une approche aussi courtoise ne peut être ignorée, pensa August.

– Je m’appelle August. Je viens d’arriver à Storybrook. Je suis écrivain. Et illustrateur.

August s’assit à nouveau sur son siège.   

– Les habitants de Storybrook… C’est comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Je suis arrivé depuis quelques jours maintenant et il règne ici une tranquillité… tout à fait mystérieuse. Je n’ai pas le souvenir d’avoir visité un jour une ville aussi calme. C’est comme si… tout était déjà posé sur les gonds et que le temps suivait son cours avec une limpidité déconcertante. Les gens se réveillent, travaillent, se rencontrent et dorment à nouveau. Encore et encore. C’est un quotidien si platonique qu’un écrivain tel que moi serait tenté de le qualifier… d’ensorcelant.

Entre une phrase et une autre, August changea d'appui sur la table.

– Et ça ne rend pas les choses faciles quand on est un étranger qui débarque en ville, croyez-moi. Je parle en mon nom, bien sûr. Je suis encore loin de me sentir à ma place ici.

Bien sûr, August mentait.  

– Mais vous en savez sans doute plus que moi car vous habitez ici. D'après vous, qu’est-ce qui rend les habitants de Storybrook si spéciaux ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

|FLASHBACK| The Tempest - August Booth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» David Boreanaz dans Bones (rôle: Seeley Booth)
» Lecture commune de "The Tempest - A Guy of Gisborne Story"
» Flashback Rambo IV
» [SOFT] SMUSH BOOTH : Déforme vos photos [Gratuit/Payant]
» Booth/Hannah vs Booth/Brennan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECOND STAR TO THE RIGHT ™ :: NotreMonde :: Storybrooke le Retour :: Les Commerces :: The Rabbit Hole-