Partagez | .
 

 |FlashBack| Toi, moi, l'Histoire et la Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carnet de Bord
► CAMP: Celui de son Maître
► PERSONNAGE: Elysabeth
► EMPLOI: Orpheline à la rue
Joueuse ● ELYSABETH

₪ Messages :
47
₪ Je suis actuellement :
  • à Storybrooke

MessageSujet: |FlashBack| Toi, moi, l'Histoire et la Lune   Lun 25 Aoû - 1:04

Toi, moi, l'Histoire et la Lune


The Red Queen et la Messagère





Le soleil laissait ses derniers rayons caresser paresseusement les cimes de la forêts, laissant ses teintes rose-orangées se fondre dans le bleu de la nuit. Un léger vent portait les odeurs de la nature vers les hauteurs du ciel dégagé en cette fin de journée. Une large feuille verte s'était envolée jusque là et virevoltait maintenant dans l'étendue colorée. Un simple battement d'aile suffit à l'écarter du chemin du faucon qui planait juste là. Il se laissa planer encore quelques instants, avant de donner de puissants battements d'ailes afin de reprendre de la vitesse. Sa cible était en vue. Redonnant quelques coups, l'animal plongeât en piqué vers la demeure qu'il voyait du haut du ciel, évitant ainsi de planer au-dessus de la ville située jusqu'à coté. Il n'avait pas besoin de passer inutilement par là.

Juste avant d'être beaucoup trop près de la demeure, le faucon déploya ses ailes. Il ralentit ainsi considérablement sa vitesse et il pu se poser tranquillement sur un balcon de la grande maison. Le grand oiseau se pencha vers la fenêtre plongée dans l'obscurité. Pas l'ombre d'un mouvement à l'intérieur. La pièce était vide d'être vivant. Bien. Maintenant, le faucon devait changer de forme afin de pouvoir entrer.

La concentration était difficile lorsqu'on était animal. Chaque brise qui caressait ses plumes donnait au faucon l'envie d'étendre ses ailes et de s'envoler. Après tout, que faisait-il là, devant cette construction humaine, alors que tant de petites souries n'attendait que lui plus loin ? Que faisait-il là déjà ? Il battit des ailes, impatient de s'envoler. Il allait sauter dans le vide, quand il eu un sursaut de conscience. De conscience ? Qu'est-ce qu'une conscience ? Aller, en vol !


-STOP !

Elysabeth repris son souffle. Au moins avait-elle réussit à se re-transformer. C'était de plus en plus difficile ces temps-ci. D'où la raison de sa présence. Elle devait le trouver. La petite fille remit les pieds sur terre et descendit de la rambarde et s'approcha de la grande porte-fenêtre. Toujours pas âme qui vive. Enfin, à sa connaissance personne n'était mort ici. Enfin bon. Personne ne semblait l'avoir entendu. La petite fille posa la main sur la poignée et la tourna. Vraiment, niveau sécurité, rien n'avait changer. Laissez une poignée à l'extérieur, même au deuxième étage, vraiment... Mais bon, ça l'arrangeait. La petite fille entra donc dans la pièce, qui au vu de ses observations, était une chambre. De jeune fille plus précisément. Bien. Sûrement que par fierté familial, on avait transmit le bijoux « arraché au monstre » pour prouver qu'il l'avait « affronté ». Et quel affrontement ! Le geôlier avait tenté, dans son Ô grand Désespoir, de lancer un petit couteau, un couteau !, sur un minuscule oiseau en train de s'envoler par la fenêtre. Mais bien sûr, ce n'était pas vraiment la version proposée au maitre des lieux. Un affrontement épic disions-nous. Un combat au corps à corps, n'ayant pour seul arme ses poings face à un gigantesque puma d'au moins deux mètres de haut, comme si c'était possible de se transformer en ça !, où il avait lutter, lui, le maître des lieux, et non le geôlier, pendant au moins des dizaines de minutes face à ce félin sortit tout droit des Enfers, tel un cerbère remonté sur terre. Et finalement, le monstre était partit face à tant de puissance déployer par son adversaire. Le Monstre aurait surement perdu en étant resté. Mais le maître des lieux avait réussit à lui arrache un bijou dans sa lutte acharnée, et ne l'avait pas trouvé dans la cellule, volontairement abandonné, évidemment. Évidemment.

Une bien charmante histoire non ?

Enfin, elle était là maintenant, et se devais de récupérer ce qu'elle avait autrefois volontairement abandonnée. Ce bijou, elle en avait besoin. Aussi la petite fille, sur la pointe des pieds, éclairée par la seule lumière de la lune qui s'était levé entre-temps, s'approcha tout d'abord de la coiffeuse afin de fouiller les bijou, les sens aux aguets du moindre mouvement. Elle aurait bien sûr une chance insolente de trouver le bijou ici, vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de Bord
► CAMP: Le Mal
► PERSONNAGE: Red Queen
► EMPLOI: Reine de Wonderland à temps plein !
Joueuse ● RED QUEEN

₪ Messages :
172
₪ Je suis actuellement :
  • à Storybrooke
₪ Coeur :
A will pour toujours, mais chut !

MessageSujet: Re: |FlashBack| Toi, moi, l'Histoire et la Lune   Mer 3 Déc - 22:15



« Toi, moi, l'Histoire et la Lune »

Feat Alyce




 

Anastasia attendait sa mère avec un mélange d'excitation mais aussi d'inquiétude. En effet, elle voulait lui annoncer qu'elle avait revue ce jeune homme qu'elle avait rencontré il y a quelques semaines, Will Scarlett. Ce Will l'avait transformé. Elle qui n'attendait plus de rencontrer un homme qui la fasse rêver, rire et qui semblait vouloir lui offrir la lune pour elle. Elle commençait à tomber amoureuse de lui. Elle avait enfin droit à son bonheur, tout comme sa demi-soeur Cendrillon qui venait de rencontrer son prince charmant. C'était son tour désormais.
Mais sa mère ne voyait pas cette relation d'un très bon œil. Elle espérait plus pour sa fille mais Anastasia s'en fichait que Will ne soit pas un Prince ou Roi, elle l'aimait comme il l'était. Depuis plusieurs jours des disputes à ce sujet éclataient entre les deux femmes, Anastasia essayait de faire comprendre à sa mère que la situation de Will lui suffisait mais en vain. Pourtant ce soir elle tentera encore une fois de la convaincre.
Lady Tremaine rentra et trouva sa fille derrière la porte.
"Eh bien, qui y a t-il ? "
"Mère j'ai à vous parler. J'ai revu Will..."
Lady Tremaine soupira, elle était déçue par l'attitude de sa fille.
"Ana, je t'ai déjà dit..."
"Je sais mais je l'aime et il m'aime aussi ! Je ne vois pas pourquoi on ne pourrai pas vivre notre amour comme n'importe quel couple."

Lady Tremaine s'approcha d'Anastasia et posa ses mains sur ses épaules.
"Mais parce que tu mérites quelqu'un de haut rang ma chérie. Tu vaux bien plus que ce...voleur."
"Non ! Vous dites cela parce que c'est Cendrillon que le Prince a choisi et pas moi mais je ne veux pas d'un Prince. Et puis vous devriez avoir honte de ce que vous avez fait à Cendrillon !"
Anastasia reçue une gifle de la part de sa mère. Elle se retint de pleurer.
"J'aurai du partir avec elle quand elle me l'a proposé !"
Anastasia monta dans sa chambre tout en laissant couler des larmes sur ses joues. En entrant dans la pièce elle vit une fillette en train de fouiller sa coiffeuse. Elle referma la porte et s'approcha de l'inconnue.
"Qui es-tu ?"
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t2120-les-liens-de-red-qu
 

|FlashBack| Toi, moi, l'Histoire et la Lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire de Pleine Lune
» Une petite blague...
» Fée Clochette et la Pierre de Lune
» [Patterson, James] Lune de miel
» IWC: Portofino Phases de Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECOND STAR TO THE RIGHT ™ :: LesMondesDesContes :: Les Royaumes Enchantés :: Les Habitations-