Partagez | .
 

  |UN AN| Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Carnet de Bord
► CAMP: Le bien
► PERSONNAGE: Soraya
► EMPLOI: Infirmière
Joueuse ● PRINCESS SORAYA

₪ Messages :
78
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
Pour mon bien aimé Djéhuti/ Hassan et pour fils Aton

MessageSujet: |UN AN| Retrouvailles   Sam 5 Avr - 22:19

Un coursier provenant de Khemet s'était dépêché à ma rencontre. Il avait su me trouver grâce à un objet tout particulier, un cartouche avec mon nom et un peu d'essence de moi-même. J'avais laissé cet objet à dessein pour mon beau-père afin qu'il puisse me retrouver en cas d'urgence. L'urgence était là en effet, j'appris de la bouche de l'envoyé que mon fils tant aimé que je recherchais depuis il me semble une éternité, était de retour à Fairyland. Il n'était pas seul. Il était réapparu en même temps que bien d'autres personnes, de l'endroit même où la malédiction l'avait happé. C'était pour moi une surprise. Je l'avais tant cherché à Storybrook qui n'était pourtant pas une botte de foin... Lui qui avait besoin de soins, ne s'était jamais montré à l'hôpital.. Du moins, sans doute pas au moment où je travaillais... La malédiction, même brisée empêchait encore les fins heureuses. Mais plus pour très longtemps.

J'allais enfin pouvoir retrouver mon tout petit garçon, puis ensuite, il faudrait que nous retrouvions son père, mon époux.  Ensuite, je ferais le serment que plus rien jamais ne nous séparerait. Il le fallait. Je ne me sentais pas capable de garder mon calme si cela devait se reproduire. Je me savais capable du pire comme du mieux. Le destin devait cesser de s'acharner sur ma famille. Je devais sauver mon fragile petit garçon, tout comme mon tendre époux. Peut-être qu'il était temps pour moi d'endosser le rôle de guerrière comme je l'avais fait autrefois en tentant de tuer le serpent qui devait mettre fin à la vie de mon pharaon.

C'est tout de même presque en loque que je parvins à Khemet. J'avais affronté des trolls et un ogre. Je devais ma vie à deux femmes. Je leur en étais profondément reconnaissante, si elles n'avaient pas été là, jamais je n'aurais pu rejoindre mon fils.
À chacun des pas qui me rapprochaient de la capitale, je ne pensais qu'à mon tout petit. Une véritable obsession. J’espérais de tout mon être qu'il allait bien.

On m’accueillit avec méfiance à l'entrée de la grande ville des deux terres. Puis cette méfiance quitta les yeux des gardes lorsqu'ils virent mon laissé/passer. Ils s'inclinèrent devant moi avec respect et ils me proposèrent de m'accompagner jusqu'au Palais. Je déclinais leurs propositions. Ils devaient rester à leur poste. S'ils ne m'avaient pas reconnue sur le coup, le peuple en ferait autant en me laissant tranquille. Mon apparence de miséreuse était un solide camouflage. Je savais que de toute manière je ne craignais rien. Le peuple de la capitale ne haïssait pas ses souverains. Par contre, ils pouvaient aisément être un contretemps, et j'étais pressée. Pressée de le voir, de le toucher, de le serrer dans mes bras à étouffer.

On m'accueillit au palais avec la même méfiance qui s'envola dès que mon laissez-passer fit son apparition. Une des servantes du palais me guida à la salle du trône. Elle me dit que mon beau père m'attendait, de même que mon fils et ma cousine Jasmine qui avait trouvé refuge à Thèbes.
Mon cœur s'affola dans ma poitrine. J'étais heureuse de savoir ma cousine ici, mais qu'on me dise qu'elle venait y trouver refuge m'inquiéta. Que pouvait-il bien lui être arrivé ?! J'étais si peu au fait des derniers événements. Je pressais alors la jeune servante de questions, mais cette dernière ne put m'en dire plus sur les raisons de la venue de la princesse d'Agrabah.

Je parvins à la salle du trône sans passer par la case protocole qui aurait impliqué que je fasse une toilette décente et que je revêts une robe adéquate à ma statue de princesse égyptienne, future grande épouse royale.  

Sans me soucier du protocole, dès que je vis la bouille de mon trésor, je courus le prendre et le serrer contre moi, tout en pleurant à chaudes larmes. Il était là...là et plus rien n'avait d'importance.

-Mon Petit prince, maman est là. Comme tu m'as manqué...


Je pris alors avec douceur son petit visage dans mes mains pour le contempler. Il était si pâle si fragile... Mon cœur de mère se brisa.

-Tu es si pâle... Par Osiris...

Tout en le serrant contre moi, je finis tout de même par regarder autour de moi et à saluer les gens qui se trouvaient dans la salle. Je vis que mon beau-père me dévisageait avec sollicitude, de même que son épouse. J’aperçus également ma cousine et je la saluais avec respect.

-Il va falloir que tu me racontes toutes tes péripéties, de même que moi. J'ai appris que tu es venu ici pour trouver refuge, il se passe quelque chose de grave à Agrabah ?


Dernière édition par Leïla Al-Kâtib le Dim 6 Avr - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t2079-registre-de-leila

Carnet de Bord
► CAMP: Le Bien
► PERSONNAGE: Jasmine
► EMPLOI: Vétérinaire
Joueuse ● PRINCESS JASMINE

₪ Messages :
277
₪ Je suis actuellement :
  • à Storybrooke
₪ Coeur :
A son brigand de Prince

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Dim 6 Avr - 17:59



« 1 An - Retrouvailles »

Feat Leila & Lyes




Plusieurs mois plus tôt...

Cela faisait plusieurs jours qu'elle était coincée dans cette forêt Enchantée, depuis qu'elle avait été aspiré par ce vortex qui l'avait conduite ici avec d'autres habitants de Storybrooke. Des jours à se demander pourquoi elle était venue dans cette boutique. A cause de cette Tamara, elle et plusieurs personnages de contes ont fait leur retour à Fairyland mais sans vraiment avoir le choix. Pendants ces quelques jours elle a eu le temps de réfléchir à la situation. Elle était de nouveau à Fairyland mais quelque chose était différent, cette forêt semblait différente que dans ses souvenirs. Durant les 28 dernières années, ce monde avait eu le temps de changer.
Elle pensa aussi à Aladdin, elle n'avait pas cessé de le chercher à Storybrooke mais en vain. Etait-il encore à Agrabah ? Une chose était certaine, elle ne pouvait pas rester dans la forêt et attendre un hypothétique moyen de retourner à Storybrooke. C'est alors qu'elle commença à marcher pour sortir de la forêt. Une nuit, alors qu'elle dormait vers le feu qu'elle avait fait, un homme s'était approcher d'elle pour lui dérober de ses affaires. Mais Jasmine se défendit et plaqua l'homme contre un arbre. Elle vit que cet homme n'était autre que Iago, un fidèle allié de Jafar.

"Iago ? Qu'est-ce que tu fabriques ici ?!"
"Oh Princesse ! Je vous croyais...disparue à jamais..."
"Manque de chance pour toi. Où est-il ?"
"Qui ?"
"A ton avis ? Si tu es ici, Jafar ne doit pas être loin."

"Non...il est à Agrabah. Il est devenu complétement dingue, son plan...avoir tout ce pouvoir...c'est trop pour un homme. Il a perdu la raison. C'est pour ça que j'ai quitter Agrabah pendant que je le pouvais. Agrabah...pauvre Agrabah, les gens vivent dans les terreur depuis que vous êtes partis."

Le coeur de Jasmine se rempli de tristesse et d'inquiétude pour son peuple, son peuple qui subissait les délires de Jafar. Elle devait faire quelque chose.
C'est ainsi qu'elle prit un cheval, des vivres que lui donna Mulan malgré sa tentative de raisonner la Princesse Orientale de faire un si long voyage et de risquer sa vie. Mais Jasmine partit quand même. Elle savait qu'aller à Agrabah serait un long et dangereux voyage mais elle devait le faire.
Effectivement, le voyage fut très long et dangereux. La chaleur du soleil était insoutenable, il y avait du sable à perte de vue. Elle était au beau milieu du désert, au milieu de nulle part. Elle était complétement déshydratée et afamée. Ses vivres n'avaient pas tenus longtemps. Au loin elle aperçut des bâtisses. Elle n'eu pas le temps d'y accéder, elle tomba de son cheval et perdit connaissances.

Elle réouvrit les yeux, elle sentit la fraîcheur de l'intérieur d'une demeure et la douceur d'un drap. Jasmine se trouvait dans une chambre, les rideaux empêchaient les rayons du soleil de trop pénétrer dans la pièce. La porte s'ouvrit sur une femme élégante qui portait une carafe d'eau. Jasmine la reconnu.

"Ma tante..."

Sa tante lui sourit.

"Tu es enfin réveillée. Tu es restée inconsciente plusieurs jours, on eu très peur pour toi. Heureusement qu'une caravane de marchands passait dans le désert à ce moment là et tombée sur toi. Tu as eu beaucoup de chance."


Elle lui versa de l'eau sur un linge et l'appliqua sur le front de Jasmine.

"Tu es encore faible, repose toi."

Jasmine reprit des forces pendant ces jours de convalescence. En plus de sa tante, elle retrouva son oncle mais aussi son neveu qui avait son retour à Fairyland. Comment était-ce possible ? La Reine lui expliqua qu'une malédiction avait fait ramener les personnages de contes à Fairyland. Encore une malédiction...Etait-ce du à Regina ? Très probable. En tout cas elle était heureuse de les revoir tous, mais il manquait une personne, Soraya sa cousine. Cette dernière arriva seulement plusieurs jours plus tard. Les deux cousines s'enlacèrent, heureuses de se retrouver.


"C'est Jafar...il a pris le pouvoir. J'étais parti pour aider mon peuple qui souffre mais j'ai fait l'erreur de sous estimer le désert. Je devais le savoir pourtant. J'ai eu de la chance de ne pas avoir été loin de Khemet. J'ai pu me reposer. Et toi ? On m'a dit qu'une malédiction a fait revenir les nôtres dans ce monde ? Raconte-moi."
Codage by TAC


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t1972-amina-teb-jasmine

Carnet de Bord
► CAMP: Gentils
► PERSONNAGE: Aton (Le garçon et la chenille)
► EMPLOI: Petit écolier !
Joueur ● ATON

₪ Messages :
64
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
tout fragile :(

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Mar 8 Avr - 23:52

Non mais quoi ?! Quand j'étais à Storybrooke, il y a encore quelques jours, j'étais encore à l'hôpital à cause de ma maladie et alors que je me baladais dans les couloirs, je rencontrais Blanche Neige et puis un infirmier que j'avais déjà vu et vous savez quoi ?! Et bien Matthew, c'était un ami de ma maman ! Grâce à lui je venais d'apprendre que ma maman travaillait aussi à l'hôpital et qu'elle m'a chercher super longtemps et qu'elle parlait de moi et tout ! Alors à ce moment, je croyais qu'il allait pouvoir aller la chercher et que j'allais voir ma maman chérie bientôt et ... bin non, parce qu'il me disait aussi qu'elle avait disparu depuis quelques temps... Où c'est qu'elle était ma maman alors ?!! Par contre apparemment, il ne connaissait pas mon papa alors peut être que papa et maman avaient été séparés eux aussi, mais ça m'énervait beaucoup d'être passé si près de la retrouver maintenant que je savais où je pouvais la trouver à Storybrooke...

Mais ce qu'il s'est passé peu de temps après ce jour là, c'était incroyable ! Encore un truc magique, comme un peu ce qui nous était arrivés plus tôt quand on était à Khemet avec papa et maman et qu'une grosse fumée est passée et pouf ! Je m'étais réveillé en Lyes à Storybrooke ! Bin là c'était presque pareil mais ça avait ça dans l'autre sens : On allait mettre fin à la malédiction et on nous a prévenu que la fumée bizarre allait arriver et puis là, Lyes de Storybrooke était redevenu Aton de Khemet !
Et là, comme par magie, je revoyais tout le monde ! Papy, mamie, les serviteurs, tous les gens que je connaissais ... sauf mon papa et ma maman... Mais après avoir fait un câlin à tout le monde et avoir parlé un petit peu, ils m'ont expliqué qu'ils ne savaient pas où était mon papa mais qu'ils pouvaient retrouver ma maman très vite pour lui dire que j'étais là. Alors moi j'étais super content quoi, j'allais revoir ma maman, ma maman à moi que j'aime et que j'avais pas vu depuis trop trop longtemps ! Alors j'ai donné un mot que j'ai écrit avec de l'aide et je l'ai donné au coursier qui allait retrouver ma maman.

Mais la première personne qui arriva au palais, c'était pas elle, c'était tatie Jasmine, mais tatie était mal en point quand elle est arrivé, encore pire que moi ! Il parait qu'elle avait été trouvée dans le désert toute seule et tout et ça c'était pas normal du tout. Alors, on a soigné tatie et moi, en attendant l'arrivée de ma maman, je suis resté un peu avec elle dans la chambre, mais elle s'est pas réveillée avant longtemps ... De toute façon, vu que j'étais toujours malade moi aussi, j'avais pas trop le droit de sortir alors je pouvais rester auprès d'elle.
Enfin, tantine a fini par se réveiller et on a beaucoup parlé ensemble avant que maman n'arrive. J'étais contente de revoir tata aussi.

Et quand quelques jours après que le coursier soit parti, une femme est rentré au palais tout habillé de sale comme si elle c'était pas lavé depuis super longtemps, bin j'ai quand même reconnu ma maman !
Tout en courant vers elle, je sentais que je m'étais mis à pleurer. Ca faisait tellement longtemps ! Ma maman, elle était là, en face de moi et me faisait un gros câlin en me serrant super fort. Comme j'étais heureux... J'avais des hoquets à force de pleurer maintenant. Même si elle était pas propre, je reconnaissais l'odeur de ma maman et ses bras autour de moi et sa voix aussi ! Qu'est ce que ça m'avait manqué de ne pas entendre ma maman ...
Je voulais pas la lâcher, mais elle m'éloigna quand même un peu d'elle pour me regarder. Et puis elle me dit que j'étais très pâle ... ça je le savais et je me doutais qu'elle avait pas oublié que j'étais toujours malade depuis ce jour, mais quand même, qu'elle me dise ça au lieu de me faire remarquer comment j'avais grandi, je trouvais pas ça drôle du tout...
Mais j'étais dans les bras de ma maman ... j'écoutais plus rien de ce qu'il se passait autour de moi mais je disais tout bas :

- Je vais bien ma maman chérie, je vais bien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de Bord
► CAMP: Le bien
► PERSONNAGE: Soraya
► EMPLOI: Infirmière
Joueuse ● PRINCESS SORAYA

₪ Messages :
78
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
Pour mon bien aimé Djéhuti/ Hassan et pour fils Aton

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Lun 14 Avr - 13:23

Je continuais de serrer mon petit trésor contre moment, lui caressant le front avec une tendresse toute maternelle, il ne cessait de me murmurer que tout allait bien alors que ce n'était strictement pas le cas. J'étais si inquiète de son état de santé que je me demandais ce que j'allais bien pouvoir faire pour le sauver. La dernière fois, le pouvoir des dieux que j'avais invoqués s'était montré impuissant pour le guérir. Cette situation n'était pas sans rappeler le piège qu'avait tendu Isis au roi des dieux, le puissant dieu du soleil, Ra. Avec de la salive de ce dernier et du limon du Nil, elle avait modelé un aspic, un serpent mortel couronné de grenat. Ce dernier mordit Râ l'immortel vieillissant. Mourant, le dieu solaire demanda à être sauvé et seule Isis, la conceptrice du mal qui l'emportait pouvait le guérir. Elle lui demanda son nom secret afin de pouvoir traiter le mal. Un nom secret, essence même du dieu, capable de le contrôler. Peu désireux d'offrir son véritable nom en pâture à la jeune déesse il lui dit : « Je suis Khépri le matin, Rê à midi, Atoum le soir ». Les trois noms donnés n'eurent aucun effet sur son état, si bien que le dieu vieillissant finit par lui donner ce qu'elle voulait. Le véritable nom conjugué aux pouvoirs de la magicienne rusée eurent raison du poison du serpent. Le destin avait voulu qu'un mal emporte mon fils, je devais trouver l'origine de ce dernier pour pouvoir le sauver. Il n'y avait pas de remède magique ou naturel pour lui venir en aide, c'était une malédiction qu'on lui avait lancée comme cela avait été le cas pour son père autrefois...

Je n'eus pas le temps de penser davantage. Ma cousine toute pâle venait de répondre à mes interrogations. Ce qu'elle me révéla m'inquiéta terriblement. Je connaissais Jafar de réputation et tout ce qu'il avait fait à Jasmine, et à son père par le passé. Nous devions lui prêter main-forte. Je savais que mon père ainsi que mon beau-père ne la laisseraient pas tomber. Je voulus même me proposer pour lui apporter l'aide magique dont elle avait besoin... Toutefois, il y avait quand même une urgence prioritaire, celle de sauver la chaire de ma chaire... Je ne pouvais me dédoubler et cela m'attristait. Je ne voulais pas être confrontée à un terrible choix, ni même choisir.

-Je ne pourrais pas te dire grand-chose là-dessus, je n'étais pas à Storybrook lorsque la nouvelle malédiction a ramené Aton. J'imagine qu'il doit savoir ce qui s'est passé... J'étais comme toi parmi ceux qui on était emmené de force avec Neal par le haricot magique. À mon arrivée à Fairyland, je suis d’abord rentrée à Naharin avant de rejoindre Khemet espérant y retrouver mon fils et mon époux. Ce ne fut pas le cas, j'ai donc poursuivi ma quête, laissant derrière moi une amulette qui permettrait à mon beau père de me retrouver s'il y avait du nouveau. C'est ce qu'il y a eu sinon, je ne serais pas ici. Je me suis rendue dans la forêt enchantée à la recherche de la maison du ténébreux que je n'ai point trouvée. J'ai fait la rencontre de trolls et d'ogres et sans la témérité et la force de deux puissantes magiciennes qui ont croisé ma route, je ne serais sans doute plus de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t2079-registre-de-leila

Carnet de Bord
► CAMP: Le Bien
► PERSONNAGE: Jasmine
► EMPLOI: Vétérinaire
Joueuse ● PRINCESS JASMINE

₪ Messages :
277
₪ Je suis actuellement :
  • à Storybrooke
₪ Coeur :
A son brigand de Prince

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Dim 20 Avr - 13:16


500px;text-align:center; align:center;">
« 1 An - Retrouvailles »

Feat Leila & Lyes




Jasmine écouta avec attention sa cousine. Contrairement à ce qu'elle pensait, Soraya était revenue à Fairyland depuis un moment, en fait elles sont venues en même temps mais Jasmine ne l'avait pas vu. Peut-être parce qu'elle ne s'était pas attardée sur le camp et était vite partie. Elle lui raconta qu'elle avait cherché la demeure du Ténébreux, pour son fils supposa Jasmine. Elle regard un instant son neveu, elle se souvenait que le petit souffrait d'un mal inconnu. Rien n'avait réussi à le guérir. Quel malheur. Elle reporta son attention sur sa cousine. Elle était inquiète mais forte aussi, elle ferai tout pour trouver un moyen de guérir Aton, même à demander de l'aide à une personne comme Rumpelstilskin. Jasmine aurait fait certainement la même chose. Sorya continua en précisant qu'Aton pouvait lui raconter comment il était revenu de Storybrooke.

-Je ne pourrais pas te dire grand-chose là-dessus, je n'étais pas à Storybrook lorsque la nouvelle malédiction a ramené Aton. J'imagine qu'il doit savoir ce qui s'est passé... J'étais comme toi parmi ceux qui on était emmené de force avec Neal par le haricot magique. À mon arrivée à Fairyland, je suis d’abord rentrée à Naharin avant de rejoindre Khemet espérant y retrouver mon fils et mon époux. Ce ne fut pas le cas, j'ai donc poursuivi ma quête, laissant derrière moi une amulette qui permettrait à mon beau père de me retrouver s'il y avait du nouveau. C'est ce qu'il y a eu sinon, je ne serais pas ici. Je me suis rendue dans la forêt enchantée à la recherche de la maison du ténébreux que je n'ai point trouvée. J'ai fait la rencontre de trolls et d'ogres et sans la témérité et la force de deux puissantes magiciennes qui ont croisé ma route, je ne serais sans doute plus de ce monde.


Jasmine se rendit compte que sa cousine avait aussi rencontré des obstacles avant de pouvoir revenir chez elle. Fairyland était devenu dangereux, la Malédiction avait laissé la possiblité aux Ogres et autres créatures néfastes de s'emparer de nombreux territoires.

"Ce monde est devenu si dangereux. Nous avons de la chance d'être encore en vie."


Elle regarda Aton, serrer contre sa mère. Elle devait les aider mais elle pensa également à Agrabah et à ses habitants qui souffraient eux aussi. Elles ne pouvaient pas être à deux endroit à la fois. Elle réfléchit à une solution qui était très loin d'être idéale. Mais avait-elle le choix ?

"Ecoute, j'ai peut-être un moyen de t'aider pour Aton. Je vais aller à Agrabah et demander à Jafar son aide. Il est très puissant et je suis sûr qu'il trouva un moyen de le soigner. "


Jasmine n'aurait jamais cru qu'un jour elle demanderai de l'aide à Jafar mais il avait de grands pouvoirs. En échange, elle serait certainement sa prisonnière.
Jasmine sourit à Aton.


"Ne t'en fais pas, on va tout faire pour que tu ailles mieux."

Codage by TAC


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t1972-amina-teb-jasmine

Carnet de Bord
► CAMP: Gentils
► PERSONNAGE: Aton (Le garçon et la chenille)
► EMPLOI: Petit écolier !
Joueur ● ATON

₪ Messages :
64
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
tout fragile :(

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Jeu 29 Mai - 14:21

Même si j'étais maintenant un grand, quoique je n'avais pas encore dix ans, il n'était pas question que je lâche ma maman de si tôt ! Ma maman chérie qui m'avait tant manqué... Et en plus j'apprenais  cet instant de sa bouche qu'elle avait bien failli périr pendant sa quête dans Fairyland. Des trolls et des ogres, brrr... J'espérais vraiment ne pas avoir à en rencontrer un jour, mais apparemment cela devenait de plus en plus dur dans le monde magique. Et puis, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que ma maman s'était sûrement mise en danger pour moi, entre ma maladie et ma disparition ... Quoique, à bien y réfléchir, ni l'une ni l'autre n'était de ma faute !

- Oh mais c'est pas bien compliqué, c'était comme quand on est partis d'ici pour se retrouver à Storybrooke, vous savez, la grosse fumée bizarre là, bin c'était la même... dis-je pour répondre à la question que ma maman ne m'avait pas vraiment posée. En tout cas, j'étais content de pouvoir apporter mes propres connaissances dans la conversation qui avait débuté ! J'aurais bien voulu raconter à maman que je savais qui elle était aussi à Storybrooke mais il y avait des événements plus importants pour le moment, tatie avait des soucis, comme de plus en plus de personnes à Fairyland... Alors je me taisais un peu pour laisser les grandes personnes parler sérieusement, même si ce qu'elles disaient me faisait un peu peur... Mais la discussion revint sur moi alors que tatie proposait d'aller demander l'aide de l'infâme Jafar pour m'aider ...

- Mais non ! Mais ... Jamais, jamais, jamais je ne veux qu'on aille faire des pactes ou je ne sais quoi d'autre avec des méchants pour enlever ma malédiction ! Vous savez ce que j'ai appris à Storybrooke ?! Nous, on est les gentils et les gentils arrivent toujours à s'en sortir et ils ne font pas de traité avec les méchants parce que ... parce qu'ils sont méchants quoi ! Et si tu demandes ça à Jafar, tatie, qu'est ce qu'il va te demander en échange hein ?! Non ! Je refuse ! Je sais que je suis un enfant et que je comprend pas tout, mais moi je dis que même si c'est un peu utopiste, je sais que c'est comme ça !

J'avais conscience d'avoir appris des mots nouveaux depuis la dernière fois où je les avais vus, j'avais grandi quoi et puis j'étais allé à l'école ... un peu, donc encore heureux que je parlais plus comme un grand ! Mais je laisserais certainement pas faire des choses comme ça, même si j'étais malade et qu'on pouvait pas me guérir, même si je sentais qu'un vertige me prenait à force de m'énerver en me prenant au sérieux... mais je continuais quand même :

- Et puis, on sait comment me guérir, le gardien l'a dit ! Il a dit que si je voulais guérir, il fallait que ma maman retrouve mon amie chenille qui était en danger, "Elle est blottie dans son cocon, qu’elle a filé comme elle a pu. Si ta maman le trouve et en prend soin, tu retrouveras ton amie et tu guériras.». Voilà ce qu'il a dit ! Ma chenille doit être en danger et si on la retrouve, on la sauve et on me guérit ! C'est quand même moins dangereux que d'aller voir Rumpelstilskin ou Jafar ! ... Enfin je crois ...

Là dessus, je me calmais parce que je ne savais plus quoi dire d'autre, mais j'avais conscience qu'on me regardait et que j'avais les sourcils froncés et que j'avais parlé fort. Je n'aurais d'ailleurs peut être pas du parler à maman et tatie de cette façon mais ... tant pis... ma gorge me brûlait maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de Bord
► CAMP: Le bien
► PERSONNAGE: Soraya
► EMPLOI: Infirmière
Joueuse ● PRINCESS SORAYA

₪ Messages :
78
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
Pour mon bien aimé Djéhuti/ Hassan et pour fils Aton

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Dim 1 Juin - 18:41

J'étais profondément reconnaissante envers les deux femmes qui m'avaient sauvé la peau. Sans elles, je ne serai sans doute pas là pour parler à mon fils et à ma famille. Hors d'haleine après avoir débité un pareil discours, je laissais place à un silence que ma cousine s'empressa de meubler. Elle soupira en disant que le monde était devenu bien dangereux et que nous avions la chance d'être encore en vie. Son constat était simple, et il était aussi le mien. Je n'avais pas le sentiment que Fairyland n’eut jamais été, aussi dangereux qu'il était depuis que la malédiction avait frappé une première fois, emportant avec elle bon nombre d'habitants de ce royaume, laissant derrière elle la racaille dangereuse. Cette dernière s'était empressée d'envahir et de dominer ce territoire. Avec le retour des habitants, peut être que cette période de terreur allait disparaître pour laisser place aux fins heureuses que nous chérissions tous ou presque.

Serrant mon fils contre moi, je sentais le regard de Jasmine posait sur nous. Je la sentais pensive et divisée. Il y avait de quoi. C'était une personne généreuse, qui pensait à aider son prochain. Le seul souci, c'est qu'elle ne pouvait pas être partout à la fois. Elle avait un devoir envers son peuple. Elle était venue chercher notre aide pour sauver son peuple des griffes du puissant Jafar. Je ne voulais surtout pas qu'elle culpabilise à cause de nous. Mon devoir de mère était de sauver mon fils.

C'est alors qu'elle brisa le silence qui s'était de nouveau installé dans la salle de trône. Mon beau père et ma belle mère préféraient rester silencieux. Ils attendaient leur tour, sachant pertinemment que nous étions en situation de crise.Je savais qu'ils s'inquiétaient également pour leur fils.

Les paroles de ma cousine me firent sursauter légèrement. Elle était prête à retourner à Agrabah pour demander de l'aide à  son pire ennemi. Cela ne se faisait pas.  Même par amour pour nous, je ne pouvais tolérer qu'elle abdique et qu'elle se fasse constituer prisonnière. Je ne voulais pas qu'elle se sacrifie. C'était sa vie. Elle avait le droit à une fin heureuse. Je serais bien une cousine indigne si je n'étais pas en mesure de la protéger elle aussi. Je n'eus pas le temps d'ouvrir la bouche pour protester. Aton avait pris les devants et exprimait tout haut ce que je pensais tout bas. Les gentils ne devaient pas passer de pactes avec le diable ou tout autre méchant assimilable au diable pour sa cruauté. La rédemption, j'y croyais évidemment. Mais jusqu'à présent Jafar n'en avait montré aucun signe, ni même le moindre remords.

Mon fils attirait ma fierté maternelle. Il employait un vocabulaire type storybrookien, le genre de vocabulaire qu'on apprenait à l'école et non auprès d'un maître savant de Naharin ou bien de Khemet. Mon époux et moi avions envisagé d'attendre un peu avant de l'envoyer à l'école des scribes. Il fallait un certain âge avant de pouvoir y entrer. Il avait donc suivi des cours avec un précepteur assez âgé et donc peut porté sur l'acquisition du savoir agrémentée de loisirs. En gros, apprendre en s'amusant et surtout avec d'autres enfants. C'est ce qui avait manqué à Aton dès son plus jeune âge. Désormais, je pouvais dire que la malédiction n'avait pas été sans conséquence positive...

Aton s'interrompit un moment pour reprendre son souffle. Une fois fait, il reprit la parole, me dit enfin le moyen de le sauver. Ce moyen que je n'avais malheureusement pas put entendre, car la malédiction avait frappé bien avant qu'il me le dise. Je devais trouver son amie la chenille.

- Hum.. En danger... Tu te souviens de la dernière fois que tu l'as vu ? Était-elle dans le jardin ? J'imagine qu'elle doit être encore en vie et bien dissimulée... C'est ma quête, sans aucun doute. Toutefois, nous devons aussi aider Jasmine. As-tu besoin d'hommes armés ? Parce que mon père se fera un plaisir de te venir en aide en te donnant ce dont tu as besoin. Je pourrais également faire appel à ma magie pour que les guerriers soient protégés et plus forts...

Mon beau père prit alors la parole.

-Khemet serait heureuse de prêter main-forte à la princesse Jasmine. Nous pouvons aussi  prêter notre armée pour l'aider à sauver son royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t2079-registre-de-leila

Carnet de Bord
► CAMP: Le Bien
► PERSONNAGE: Jasmine
► EMPLOI: Vétérinaire
Joueuse ● PRINCESS JASMINE

₪ Messages :
277
₪ Je suis actuellement :
  • à Storybrooke
₪ Coeur :
A son brigand de Prince

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Mar 8 Juil - 20:15


500px;text-align:center; align:center;">
« 1 An - Retrouvailles »

Feat Leila & Lyes




Jasmine était touchée par les paroles des siens. Ils ne voulaient pas la laisser faire le moindre pacte avec Jafar, estimant que c'était trop dangereux. Mais ce qui la surprit le plus c'est son neveu qui venait de faire un discours de grande personne. Il avait grandit et murit. La cousine de la Princesse proposa son aide pour reprendre Agrabah du joug de Jafar. Jasmine lui sourit.

"Merci mais je n'ai pas besoin d'hommes armés ni de ta magie. Reste ici avec ton fils. Ceci est mon combat et je ne veux pas que vous soyez blessés à cause de moi. Mais je veux aider Aton et même si Jafar est un être malfaisant il peut aider ton fils et peu importe le prix à payer."

Jasmine s'accroupit devant Aton.

"Eh bonhomme, je sais que les gentils ne doivent pas faire confiance aux méchants mais il arrive parfois que les bonnes personnes doivent leur demander de l'aide et faire abstraction de qui ils sont. Avec ta maman on va tout faire pour te soigner. Si ton amie ta chenille peux te guérir alors il faut la chercher. Mais il faut que tu comprennes c'est que Jafar peut nous aider."

Elle n'aurait jamais penser qu'un jour elle irait demander de l'aide à l'homme qu'elle détestait le plus au monde mais les faits sont là, Aton est malade et elle se devait de faire quelque chose pour sa famille. Par le passé, elle avait déjà demandé de l'aide à une personne peu recommandable : le Ténébreux. Le Sultan était gravement malade et pendant des jours elle avait prier les  étoiles de toutes ses forces pour qu'il guérisse. Un soir un homme apparu dans sa chambre, il se présenta comme Rumplestilskin. Il accepta de soigner son père en échange d'un objet qui se trouvait dans la Caverne aux Merveilles : la Lampe. Elle lui donna et elle n'a jamais su ce que le Ténébreux avait pu faire avec le pouvoir d'un Génie.
Là, elle se doutait que Jafar lui demanderai quelque chose en échange mais le sacrifice en valait la peine.

"Je partirai dans les prochains jours pour Agrabah, je suis convaincue que Jafar me donnera ce que je lui demande."

Codage by TAC


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t1972-amina-teb-jasmine

Carnet de Bord
► CAMP: Gentils
► PERSONNAGE: Aton (Le garçon et la chenille)
► EMPLOI: Petit écolier !
Joueur ● ATON

₪ Messages :
64
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
tout fragile :(

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Mer 9 Juil - 19:27


Je me mis à tousser. Ca y est, c'était parti encore, pff, alors que j'essayais de leur dire que tout allait bien et que j'avais pas besoin de l'aide de qui que ce soit qui demanderait quelque chose en retour et voilà que je montrais mes faiblesses. Raaaah !!
Maman semblait comprendre ce que je disais, elle semblait me croire quand j'affirmais qu'il fallait juste la retrouver et malgré que je ne sache pas trop par où commencer, j'étais content qu'on prenne mes paroles en compte. Mais ce que dit tatie par la suite... me monta presque les larmes aux yeux. D'après ce qu'elle disait, elle était d'accord avec mes propos, en tout cas dans les grandes lignes, mais qu'il y avait des fois où on avait pas le choix et qu'il fallait le faire. Alors en fait, elle ne comprenait pas hein ? Pourtant tatie, elle est une très gentille princesse d'après ce que je sais, qui écoute les gens autour d'elle et qui aide son peuple et là ... et là elle était prête à tout laisser tomber juste pour me soigner.

Fais pas ça tatie... fais pas çaaa ! lui dis-je d'une voix tremblotante. Je vais pas mourir demain tu sais, je vais pas mourir dans les jours à venir, je suis pas mort depuis un an, tu le vois bien. Je suis juste malade et je peux attendre qu'on retrouve mon amie ! Si tu fais ça pour moi... je m'en voudrais d'être en plein forme si ça marche, je m'en voudrais de plus être malade ... et puis tu auras été méchante, toi ma gentille tata tu auras été méchante envers tout le monde à ne penser qu'à moi en demandant l'aide de ce ... de ce serpent baveux à cervelle de moineau !

Je me tournais vers maman, guettant sa réaction, son approbation ou quelque ce soit d'autre mais je continuais :

On peut pas faire venir un détective pour savoir où est ma chenille ? On a déjà des indices, non ? Tu sais, on pourrait remonter à l'endroit où elle a disparu, dans le jardin, et suivre les indices, non ? j'ai vu ça à la télé... Et puis ça se trouve ... papa sait où elle est ... il faut trouver papa aussi ... Il me manque ...

C'est pas que je pensais qu'à moi, c'est juste que ce sujet me concernait, c'était ma maladie à moi, et que la guerre ou tout ça entre tatie et Jafar, c'était une histoire de grands, je n'étais pas sûr de tout comprendre et je ne savais peut être pas tout, je ne pouvais donc pas donner mon avis là dessus ou aider en quoi que ce soit... à par empêcher tatie de faire une bêtise, parce que pour moi s'en était une ! Je voulais pas que tatie ait encore plus de problèmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de Bord
► CAMP: Le bien
► PERSONNAGE: Soraya
► EMPLOI: Infirmière
Joueuse ● PRINCESS SORAYA

₪ Messages :
78
₪ Je suis actuellement :
  • dans un des Royaumes Enchantés
₪ Coeur :
Pour mon bien aimé Djéhuti/ Hassan et pour fils Aton

MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Jeu 10 Juil - 18:02


Ma cousine refusa mon aide avec politesse et surtout gentillesse. Elle ne voulait pas que je risque ma vie pour sauver son peuple, c'était son combat. Je pouvais le comprendre, mais d'un autre côté, je ne voulais pas la laisser seule à la merci d'un si puissant et retord ennemi. De Jafar, je connaissais son désir de se venger de son père ainsi que sa quête de trois génies nécessaire à l'accomplissement d'une magie ancienne permettant justement de se jouer des règles de la magie en elle-même. Un génie ne pouvait ressusciter les morts, ni même rendre amoureux les gens et encore moins remonter le temps pour changer le cours des événements. Un handicap sérieux pour celui qui avait presque tout... J'étais désespérée, je voulais aider mon fils, mais de là à vendre mon âme ou celle de Jasmine au diable ... Sans compter que le prix à payer pouvait être pire que la guérison de mon fils. Et si ce dernier décidé de me l'arracher en contrepartie ? Car , il le pouvait assurément.

Mon petit garçon brisa un instant la panique qui commençait à se déverser dans mon cœur tel un torrent sans foi ni loi. Il proposait d'engager un détective pour rechercher la chenille. Sa demande était plutôt naïve et touchante... Pour un enfant. Nous n'étions plus à Storybrook et je doutais qu'un enquêteur dépourvu de pouvoirs puisse faire quelque chose... Dépourvu de pouvoirs... C'est alors qu'une idée germa dans mon esprit. Parmi les anciennes divinités que je connaissais, il y en avait certainement une capable de m'aider. Anubis le chacal qui était le guide des morts et le dieu de la momification était avant tout un chacal ou un chien noir selon les représentations. Il avait donc le flair. Ou bien, la rusée Isis pourrait-elle faire quelque chose? Étant elle-même mère, elle ne ferait sans doute aucune difficulté à m'aider dans ma quête de la chenille. Je pouvais également demander à Khépri le dieu scarabée, ses serviteurs étaient multiples. Ces derniers seraient sans doute en mesure de trouver rapidement l'amie de mon fils.

- Je me dois également de décliner ton aide Jasmine. Je sais que mon choix peut te paraître fou, mais je ne mettrais pas la vie de mon enfant entre les mains de Jafar. Je n'ai point confiance en cet individu. Ce n'est pas contre toi que je le dis, je suis même très touchée que tu veuilles m'aider, mais comme le dit Aton, tu dois penser avant tout à ton peuple qui compte sur toi. Nous allons repartir aux sources, juste avant notre départ et tenter de la trouver dans le jardin. Les dieux anciens m'aideront plus efficacement maintenant que je sais quoi faire ou plutôt chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime-rpg.one-forum.net/t2079-registre-de-leila
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: |UN AN| Retrouvailles   Aujourd'hui à 23:24

Revenir en haut Aller en bas
 

|UN AN| Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arios et Chaos - les retrouvailles
» 2x03 - School Reunion (L'École des retrouvailles)
» Retrouvailles
» Retrouvailles familiales
» Retrouvailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECOND STAR TO THE RIGHT ™ :: LesMondesDesContes :: Les Royaumes Enchantés-